Placage bois et marqueterie : Origine et histoire

Pour ceux qui ont eu le bonheur de faire un voyage guidé en Egypte, vous aurez souvent entendu que les Egyptiens sont les inventeurs de… pratiquement tout. Première grande civilisation oblige ! Le placage bois ne fait pas exception.

Peut-être pour économiser le bois précieux dans un pays majoritairement désertique, ou pour faciliter le transport de leurs nombreuses réalisations volumineuses, les Egyptiens pratiquaient déjà l’art du placage il y a plus de 5000 ans. C’est-à-dire, qu’ils coupaient manuellement du bois précieux en feuilles minces pour l’appliquer sur du bois plus courant.

Plusieurs objets retrouvés dans des tombes égyptiennes, dont celle de Toutankhamon, prouvent la maîtrise de cette technique.

Les Egyptiens utilisaient aussi énormément la technique de l’incrustation pour créer des motifs ou décorer leurs ouvrages. Mais ce n’est pas ce que l’on appelle « marqueterie » qui est l’art d’appliquer (et non d’incruster) des pièces de placage à une structure pour créer des motifs, des images ou des scènes. L’artiste dessine un motif sur un support en bois, puis choisit différents types de feuilles de bois pour les découper et les assembler sur le motif dessiné.

A partir du 14ème siècle les feuilles de placage étaient coupées par 2 hommes maniant une scie sur une bûche maintenue par une presse. Ils étaient capables de couper des feuilles de 3 ou 4 mm.

découpe manuelle pour le placage bois

Avec l’amélioration des outils, des ébénistes et designers ont utilisés le placage bois pour créer des meubles de luxe. Tels l’ébéniste Français Jean Macé ou le designer anglais Thomas Chippendale. En Amérique du Nord, l’industrie du piano a été la première industrie à utiliser le placage pour ses instruments.

On peut lire dans « Special Features in the construction of Steinway and sons’ Piano-Fortes » : « Le châssis extérieur est d’abord plaqué en oblique avec du noyer, puis sur toute la longueur avec du bois de rose-une précaution qu’aucun autre fabricant de piano ne prend. »

C’est au 14ème siècle également que la marqueterie prend de l’ampleur en Italie puis dans toute l’Europe pour devenir un art sophistiqué.

De l’arbre à la feuille de placage bois

Aujourd’hui, cette technique du placage a principalement pour but de fournir des meubles abordables pour une clientèle plus large. Il est ainsi possible de trouver une table en érable plaquée wengé ou un lit en acacia plaqué noyer.

Les feuilles de bois utilisées pour le placage proviennent de bois naturels. Elles en ont donc toutes les caractéristiques.

Quatre parties d’un arbre peuvent être utilisées pour couper des feuilles de placage :

4 parties d'un arbre utilisées pour le placage bois
  1. Base du tronc (souche) : ici le grain du bois est tourbillonnant et tordu, produisant de petits morceaux de placage.
  2. Tronc : partie entre la souche et les fourches où l’arbre se divise en branches. Ce morceau produit de longues feuilles de placage, également appelées « bois longs ».
  3. Fourche : comme à la base, le grain de cet endroit de l’arbre (où le tronc se divise) est tourbillonnant.
  4. Loupe : forme de verrue sur le tronc de l’arbre. Le grain contient plus ou moins de défauts (yeux) qui rendent son utilisation difficile mais offre de très beaux motifs. Ces figures uniques font de la loupe une partie du bois très recherchée. Une loupe peut aller de quelques centimètres à 8 mètres (la plus grande loupe trouvée sur un séquoia). Vous pouvez voir la photo d’un magnifique berceau en loupe d’amboine (aussi appelé bois de Kiaboca) dans notre article « Berceau et landau en bois – une histoire d’amour ».
Coupe d’une loupe de bois
Coupe d’une loupe

Lorsque les arbres sont coupés ils sont séparés en 2 tas : les grumes (troncs encore recouverts de l’écorce) de sciage et les grumes qui seront déchiquetées (pour fabrication des produits en fibre de bois, comme le papier).

C’est une fois à la scierie que les grumes présentant les qualités de bois de placage seront mises de côté pour être choisies par les professionnels qui achèteront les grumes de leur choix et les transporteront à l’usine de fabrication de feuilles de placage.

Les grumes passeront par une écorceuse, un détecteur de métaux (pour ôter d’éventuels morceaux de métaux comme clous ou balles) et une chambre à vapeur (ou cuve d’eau chaude) pour finalement « cuire » quelques heures. Le temps de cuisson et la température diffèrent d’un arbre à l’autre. Cette cuisson est nécessaire pour ramollir les cellules du bois pour une meilleure coupe.

Ensuite, ces pièces de bois ne sont pas coupées au hasard. Pour que le caractère unique de chaque essence, et même de chaque arbre, soit bien apparent, on utilise plusieurs méthodes de coupes. L’apparence du grain est différente selon l’angle de coupe. Il existe 5 types de coupes. La feuille de placage est créée soit en « épluchant » la pièce de bois, soit en découpant de gros blocs de bois rectangulaires.

Types de coupe du placage bois
Les 5 types de coupe du placage bois

Une fois tranché, le bois doit impérativement être séché et passe ensuite au service « finitions » qui coupera les bords et les éventuelles fentes. Les feuilles de bois présentant le grain le plus beau seront généralement utilisées pour les meubles de valeur.

Selon la façon dont le bois est coupé, le placage produit différents effets. Par exemple, la coupe en diagonale peut permettre de créer un « placage papillon ». Le motif du bois est collé comme pour se refléter.

Placage papillon

Quels sont les avantages du placage bois ?

Le bois massif aura toujours de nombreux adeptes pour toutes les qualités qu’il possède comme l’évidence visuelle de sa qualité, sa durabilité, sa beauté et sa facilité de réparation. Toutefois, le placage a lui aussi quelques avantages

  • Coût : À moins d’opter pour une essence précieuse et rare, une réalisation en placage est plus abordable qu’en bois massif.
  • Écologie : Les arbres, comme le pin, utilisés comme substrats (supports) au placage croissent plus vite. L’utilisation des feuilles de bois réduit la demande en bois massif, donc réduit l’exploitation des ressources naturelles et il y a également moins de déchets lorsque les buches sont coupées en feuilles plutôt qu’en planches.
  • Esthétique : Le placage a créé de nouvelles possibilités de conception. Il est possible de réaliser de beaux effets de grains croisés et d’uniformiser les teintes (aménagement et ameublement) pour un même espace.
  • Stabilité : Les feuilles de bois étant collées sur un substrat stable, celles-ci ne se déforment pas et ce même face à des changements de températures ou taux d’humidité. La colle utilisée présente les mêmes qualités que celle utilisée dans la construction aéronautique et marine, rendant le produit fini très résistant.

Comment entretenir le placage en bois ?

Les surfaces plaquées s’entretiennent simplement avec un chiffon doux (non pelucheux). Il est conseillé de nettoyer dans le sens du grain du bois. Les produits d’entretien utilisables sur le placage bois sont les produits à vitres (sans ammoniac) et les détergents ou savons doux pour les éventuelles tâches tenaces.

ATTENTION : Les produits à éviter sont ceux contenant de la cire ou du silicone. Ceux-ci terniront vos surfaces et laisseront des résidus peu esthétiques.

Par contre, il ne faut utiliser aucun produit humide sur de la marqueterie. Bien que cirer ou huiler les pièces de bois puissent être utile périodiquement, le dépoussiérage au chiffon doux suffit. Et, il est bien de le répéter, évitez l’eau à tout prix.

Si malgré votre soigneux entretien vous constatez des petites marques, pas de panique ! En premier, appliquez un poli à meubles (toujours avec un chiffon doux) pour combler les rayures. Frottez délicatement aussi longtemps que nécessaire pour que les marques s’estompent.

Pour les marques plus profondes, il existe des kits de réparation (dans plusieurs teintes) pour les combler.

Si un liquide se répand sur votre meuble plaqué, le meilleur réflexe est de prendre une serviette en papier, un torchon ou tout autre linge absorbant, selon la quantité de liquide, pour pomper le liquide au plus vite. L’éponge n’est pas la meilleure option puisqu’elle étalera le liquide plus qu’elle ne l’absorbera.

Pour donner une longue vie à la beauté de vos meubles, la meilleure arme reste « la protection ». Restons encore un instant dans l’esprit « bois » avec une rondelle de bois pour chaque boisson fraîche, un set de table ou une soucoupe pour vos bols et tasses chaudes et des sous-plats ou plateau en bois naturel contre toute autre agression (gras, liquide, chaleur, etc.)

Mise en œuvre

Maintenant la grande aventure serait que vous vous lanciez dans la restauration d’un meuble plaqué pour lui redonner une nouvelle jeunesse, que vous relookiez votre plan de travail avec un beau placage noyer ou que vous vous lanciez dans la confection d’un cadeau original en marqueterie.

Les guides et tutoriels ne manquent pas sur internet pour vous donner des conseils et des idées qui vont de la restauration du vintage aux créations très modernes. Le plus extraordinaire est qu’il est possible de trouver un grand choix de feuilles de bois, d’une grande souplesse, facile à couper (cutter) et avec l’option « auto-adhésif », s’il-vous-plaît !

Si cette dernière option ne vous intéresse pas il faudra, par exemple, procéder au collage avec une colle vinylique, néoprène ou polyuréthane, pour le plaquage, ou une colle synthétique à base d’acétate de polyvinyle pour la marqueterie. Et là, tout comme vous aimez protéger la nature, prenez les précautions indiquées par le fabricant pour vous protéger.

Pour en savoir plus sur la marqueterie

Découvrez les ouvrages de Xavier Dyèvre, meilleur ouvrier de France en marqueterie : Ces manuels didactiques et abordables vous apprendront à composer de magnifiques tableaux en placages de bois ou des motifs pour orner vos meubles. Vous pouvez apprendre à votre rythme, même si vous n’avez aucune expérience et peu d’outils. Qui sait, cela deviendra peut-être une véritable passion !

Les 3 livres sont classés dans l’ordre de progression. Vous devez donc commencer par « La marqueterie facile ».